Le micro-crédit

Partagez

L'engouement pour le micro-crédit, qui a vu le jour en 1983 avec la création de la Grameen Bank au Bangladesh, ne touche pas que les pays en développement mais aussi les pays riches.

Rien qu'en France, près de 5 millions de gens sont exclus du système bancaire. Le micro-crédit a donc de l'avenir dans la quatrième puissance économique mondiale et plusieurs associations ont investi la cause. Parmi elles, France Initiative Réseau (FIR) apporte une aide financière sous forme de prêts d'honneur aux personnes désirant créer leur entreprise. France Active propose des garanties d'emprunts bancaires et des apports en fonds propres.

Figure de proue du micro-crédit en France, Maria Nowak a créé l'Association pour le droit à l'initiative économique (l'ADIE) en 1989. L'association s'occupe de l'analyse économique des projets et garantit 70% du montant des prêts. Les banques partenaires prennent en charge les 30% restants. Les prêts peuvent atteindre 5 000 euros aux conditions du marché.

L'ADIE a signé un partenariat avec BNP-Paribas, une banque commerciale, alors que l'association travaillait traditionnellement avec des établissements mutualistes. BNP-Paribas met en place une ligne de crédit de 2 millions d'euros permettant le financement d'un millier de projets. Preuve que le micro-crédit, outre son caractère d'investissement socialement responsable, devient un marché potentiellement important.

« Nos clients remboursent mieux que les clients des banques et les entreprises créées, principalement dans les services, ont des taux de pérennité comparables à la moyenne nationale des entreprises individuelles : 64% à deux ans, 54% à trois ans. C'est un public qui réussit en se calant très souvent sur des petits marchés locaux » explique Maria Nowak.

Les clients de l'ADIE se recrutent pour 60% parmi des Rmistes, des chômeurs de longue durée et ceux qui pour des raisons diverses n'ont pas accès au crédit traditionnel. « 20% de nos clients ont fait des études supérieures mais de l'autre côté de l'échelle, 20% ne savent ni lire, ni écrire. Il est tout à fait remarquable de constater que ces derniers réussissent aussi bien que les autres » se réjouit la présidente de l'ADIE.

Contacts :

Association pour le Droit à l'Initiative Economique (A.D.I.E)
4 boulevard Poissonnière - 75009 Paris
Tel : 01 56 03 59 00
Internet : www.adie.org

ADIE - délégation PACA
1, rue Sainte - 13001 Marseille
Tel : 04 91 33 03 89
Antenne de Nice : 11, avenue Jean Médecin - 06000 Nice
Tel : 04 93 82 02 10
Antenne de Toulon : 8-10 rue Camille Auban - 83000 Toulon
Tel : 04 94 93 15 14

Devenez internautes-prêteurs :

http://www.babyloan.org/

 

Simulateur

Réseaux Sociaux